Toutes les pages de cette rubrique ont finalement pour objectif de vous donner la culture générale requise pour comprendre ce qui se passe dans vos projets. 

 

Personnellement je défends une autre approche du projets informatique, moins académique, fondée sur quelques éléments clés. Cette posture générale du projet est décrite dans mon livre "penser autrement vos projets informatiques".

 

Les projets informatiques

Projets autrement

 

Faites preuve de bon sens

 

Dans les grandes entreprises, la plupart des projets informatiques sont pilotés par le process alors qu'ils devraient l'être par le bon sens.

 

Le bon sens c'est déjà de savoir adopter le processus projet à la taille du projet et à ses enjeux. Multiplier les comités, les validations, les procédures, cela a du sens pour une application métier critique et complexe qui pourrait mettre en périls l'entreprise en cas d'erreur. Mais faut-il déployer la même énergie en procédure pour un projet intranet qui ne tuera personne s'il échoue et qui ne coûte pas des fortunes ?

 

Bref, laissez parler votre bon sens et sachez écouter cette petite voix qui vous guide dans vos choix.

 

Osez prendre des risques

 

J'aborde tous mes projets comme une prise de risque personnelle, à chaque fois et tout le temps. Quand la réponse fonctionnelle que je dois donner à mon client est novatrice autant sur la technique que dans les usages, je prends personnellement un risque parce que ce que je propose sort des habitudes de tout le monde : des utilisateurs et des équipes informatiques. Ca serait tellement plus simple de ne rien proposer de différent.

 

Mais pour autant, ne pas prendre de risque n'est pas une garantie de réussite du projet. Je sais par exemple pertinemment que pour tel ou tel projet une réponse plus orthodoxe et moins novatrice serait une erreur sur le plan fonctionnelle mais paradoxalement, en cas d'échec ma responsabilité serait moins engagée aux yeux de mes interlocuteurs. 

 

Bref osez prendre des risques et sachez défendre vos choix.

 

Innovez !

 

Le monde de l'entreprise est paradoxale : elles affichent toutes une soif immodérée pour l'innovation et dès qu'un acteur de l'entreprise propose quelque chose qui sorte des habitudes, du processus et des normes établies, c'est une levée de bouclier immédiate. 

 

Innover dans les entreprises en dehors des circuits officiels de l'innovation (réservés aux innovateurs attitrés de l'entreprise) est un chemin de croix. Il ne faut pas être QUE innovant, il faut être aussi tenace, persévérant et convaincant.

 

Pour autant depuis que le monde est monde l'innovation est la seule chose qui fasse progresser les hommes et leurs modes de vie. 

 

Bref, ne stérilisez pas votre entreprise et sachez écouter les nouvelles idées et les nouveaux concepts qui pourraient vous donner une avance par rapport à vos concurrents. Sachez utiliser à bon escient le réseau social de votre entreprise pour permettre à chacun de s'exprimer et de contribuer à l'innovation. 

 

Créez votre village gaulois

 

Je le dis dans mon livre et je le répète dans ce site, un projet du digital interne doit être agile et économique ou vous ne serez jamais en mesure d'en développer ses usages. 

 

Le problème c'est que les DSI sont souvent sclérosées : le processus projet est unique et doit s'appliquer à tous les projets, quels qu'ils soient, petit ou grand, mineurs ou critiques. Chacun se cache derrière les processus très protecteurs qui justifient leur position, au lieu d'oser prendre un risque et d'innover.

 

C'est ainsi qu'un projet du digital interne qui pourrait se faire en quelques jours prend plusieurs mois, le temps de monter et préparer tous les comités d'engagement avec toutes les structures de l'entreprise. Souvent il est abandonné avant, lorsque les charges pour engager et convaincre dépassent les charges de réalisation. 

 

Bref, sachez créer dans votre DSI votre village gaulois: cette petite équipe un peu rebelle et à côté des lois qui pourra réaliser des projets du digital interne en mode ultra agile sans être contraint par des processus qui ne sont de toutes façons pas du tout applicables à leur domaine d'activité. 

.

Users first

 

Ma seule et principale préoccupation lorsque j'aborde un projet informatique quelqu'il soit, c'est l'utilisateur. Je cherche tous les moyens possibles pour lui faciliter la vie, pour imaginer ce dont il aurait besoin, pour comprendre ses difficultés. 

 

Pour que l'expérience utilisateur soit bonne je suis prêt à me battre sur tous les autres aspects : trouver des solutions techniques ou fonctionnelles novatrices, les défendre auprès de tous les interlocuteurs, etc. 

 

Bref, mettez l'intérêt de l'utilisateur au cœur du projet. Et si des éléments extérieurs vous en empêchent (processus, conflit de pouvoirs et d'intérêt, ...) osez partir en croisade pour défendre l'utilisateur.
 

 

Développez l'agilité solidaire

 

Jamais un projet informatique ne réussit si les acteurs ne sont pas solidaires quels qu'ils soient.

 

La solidarité c'est de comprendre les problèmes de chacun et de trouver les meilleurs solutions, quitte à faire des compromis si besoin.

 

Cette écoute doit se faire dans tous les sens, entre toutes les strates du projet : entre maîtrises d'ouvrage et maîtrise d'œuvre, avec les techniciens, avec le prestataire en charge du forfait de réalisation. Quand un acteur soulève une difficulté, répondre "ce n'est pas mon problème" n'est pas une option.

 

Bref, imaginez que votre projet est une petite barque fragile, que tous les acteurs y sont embarqués et doivent ramer dans le même sens et en rythme. 
 

 

N'oubliez pas la reconnaissance

 

La réussite d'un projet n'est pas le fait d'un seul homme mais le résultat d'un travail commun d'une équipe et de la bonne volonté de chacun.

 

Lorsque votre projet se termine et qu'il est un succès sachez mettre tous les acteurs a l'honneur, de la maîtrise d'ouvrage qui a eu l'idée initiale ou qui a su être moteur, jusqu'au développeur qui est souvent oublié dans le générique de fin, alors qu'il est l'artisan qui a forgé l'application. 

 

Bref faites en sorte que votre projet soit une belle aventure humaine, du début jusqu'à la fin.
 

.

Pour en savoir plus sur ces postures, je vous invite à lire le livre