A l'affiche

Appel d'offre : on n'en fait pas trop ?


Par l'intermédiaire de site je suis en relation avec bon nombre de chefs de projets de sociétés de service informatiques avec lesquels je parle projets informatiques. Parmi les sujets qui reviennent sans cesse, il y a les appels d'offre pour les projets web. Le déroulement de ces appels d'œuvre me laisse songeur et je vais vous expliquer pourquoi.

Un projet web, ce sont des fonctionnalités, de la technologie et une bonne couche de design. C'est ce dernier point qui pose problème. Mon contact me racontait que pour faire son choix, son client réclamait aux candidats de fournir dans leurs réponses une maquette graphique quasi finalisée.

Ses équipiers s'arrachaient les cheveux, car réaliser une maquette graphique pertinente sans étude sérieuse préalable et sans connaissance précise du besoin client (qu'on ne peut avoir qu'après quelques ateliers d'échange) c'est très aléatoire,difficile et très coûteux. Il faut donc en quelque sorte "deviner" ce que le client attend comme résultat graphique final.

Or si le candidat ne devine pas du premier coup ce que le client attend, ça ne veut pas dire qu'il n'a pas la compétence pour réaliser la maquette graphique parfaite une fois qu'il connaîtra ses vrais besoins.

Au final, il semble que le client de mon contact a principalement basé son choix sur le look graphique des réponses présentées : toutes les questions et les arguments de son choix tournaient sur cette question esthétique, sans aucune vraie considération pour les autres points notamment techniques. Pire, une fois le site réalisé (par le concurrent retenu), des éléments des réponses graphiques des candidats malheureux ont été retrouvés dans la charte finale. Les appels d'offre de ce type sont donc une bonne affaire pour les clients qui obtiennent ainsi des pistes graphiques à foison, quasi finalisées, mais gratuites.

Bizarrement, pour être logique jusque bout, le client aurait pu demander aussi la réalisation complète et technique du projet dans le cadre de la réponse à l'appel d'offres mais personne n'oserait aller jusque la. Pour preuve s'il le fallait que cette phase graphique leur semble plus anecdotique et simple à réaliser. À tord.


Billets récents

Billets par tags