A l'affiche

La relation MOA/MOE vue par la Maaf

Je suis un fan du replay sur tablette numérique. Je l'utilise régulièrement pour visionner quelques reportages, sur différentes chaînes. Ce qui me plaît moins, c'est la pub de plus en plus présente, voir omniprésente. Et l'une d'entre elles, qui revient sans cesse, a le don de me mettre en pétard...

Vous la connaissez peut être, c'est cette Pub agaçante au possible de la Maaf, une sorte de pastiche de la vieille émission "Palace", dont l'original était déjà loin d'être un chef d'oeuvre à l'époque de sa diffusion il y a 25 ans (et là, je suis gentil). Bref, la Maaf a le sens du comique de répétition pour nous la servir, et la resservir depuis un bout de temps déjà. Je ne sais pas quel type de public cette pub vise (les derniers nostalgiques de l'émission sans doute) : en tout cas, je ne suis pas dans la cible.

Cette pub, vous avez du déjà la voir : on y voit arriver un mec ignoble, qui s'adresse direct et sans attendre son tour au maitre des lieux pour le pourrir. Sur un ton qui me plairait pas du tout, l'individu sort cette tirade véridique, deux points ouvrez les guillemets :

"Je ne veux pas payer moins cher mon assurance voiture, je veux la payer BEAUCOUP moins cher, et qualité garantie bien sûr".

Moi, si une maitrise d'ouvrage venait me voir en employant ce ton, ça se passerait mal... Tandis que là, son interlocuteur déborde de politesse, le rassure, lui explique, lui fait des courbettes. Cool le gars, chapeau, vraiment.

Ce qui me gêne dans cette pub, ce sont deux choses. Tout d'abord, le fait de promouvoir l'idée qu'on peut avoir tout pour rien, à qualité égale, et toujours moins cher, sans qu'il n'y ait de conséquence pour personne. L'actualité économique est pleine d'exemples qui nous ramènent à quelques réalités, et les salariés victimes des plans sociaux, des licenciements, et des faillites pourront mieux en parler que moi.

L'autre chose qui est choquante, c'est le ton. On est dans le schéma le plus détestable du mode "client / fournisseur", avec un client forcément roi et autoritaire, face à un fournisseur obligatoirement soumis. Une relation un peu masochiste en somme.

Au fil du temps, cette pub pour moi est la signature de la Maaf : je me dis qu'à force, ça doit forcément être leur vision de ce que doit être une relation client / fournisseur. Alors, à chaque fois que je vois cette pub, pour éviter de passer la tablette par la fenêtre, je m'amuse à imaginer la relation Maîtrise d'ouvrage / Maîtrise d'oeuvre à la DSI de la Maaf.

Je m'imagine leur MOA débarquant la bave aux lèvres pour demander à leurs chefs de projet MOE dégoulinant de gentillesse, des projets encore moins chers, de qualité égale, et encore plus rapidement. J'imagine le chef de projet MOE, forcément debout derrière un comptoir dans l'attente de se faire pourrir, l'accueillir et le rassurer en faisant mille courbettes : "oui oui, pas de soucis, et en plus on fera la recette sans vous déranger monsieur". Et le chef de projet MOA tournant les talons en disant : "je les aurai un jour, je les aurai".

Oui, décidément, ça ne doit pas être facile tous les jours, d'être informaticien à la Maaf.


Billets récents

Billets par tags