A l'affiche

Déprime post MEP

Imaginez un stade complet dans lequel vous donnez un spectacle en direct live face à 10000 personnes. Le show se termine : aucun couac, aucune erreur, tout a été parfait sur tous les points. Vous saluez : aucun applaudissement, rien. Vos dix mille spectateurs quittent la salle sans un bruit. Ah si, en passant devant vous, une seule personne (votre chef, heureusement) vous souffle : "bravo, beau travail".

Dans le milieu du spectacle on appellerait ça un flop, un râteau, un gros raté. Dans le domaine de l'informatique on appelle ça une mise en production réussie.

C'est un fait : vos utilisateurs sont plus enclin à signifier leur mécontentent avec fracas qu'à remonter leur satisfaction, c'est comme ça.

Et puis, ça les surprend aussi, vos utilisateurs : d'habitude, un projet informatique, ça foire, ça plante, ça grince. Quand on est utilisateur, on attend le jour de la mise en service avec impatience, pour se payer une belle tranche de rigolade, et se dire : "ah, qu'est ce qu'ils sont nuls dis donc". Et là, rien... Décevant...

Du coup, le matin de la mise en service d'un nouvel outil, si vous entendez une mouche voler, si personne ne râle, ne se plaint, ne critique, ne se moque, c'est bon signe. C'est que vous avez fait du bon boulot. Mais n'en attendez pas plus.

Alors, parce que vous fonctionnez à la reconnaissance, vous essayez de vous auto congratuler. Dans une communauté de votre réseau social d'entreprise, vous postez des infos sur le bon fonctionnement de l'outil, sur le nombre de visites, sur le nombre de dossiers traités...

En faisant cela, vous vous vous dites : "Allez! Sur 10 000 y'en a bien un ou deux qui vont faire un like ". Ah ben oui, tiens : y'en a justement deux (;->).

Bon c'est comme ça il faut s'y faire. Le métier de l'information, ce n'est pas celui du showbiz et des paillettes. Mais c'est pas facile pour quelqu'un comme moi qui félicite régulièrement son boulanger pour la qualité de son pain (;->).

Mots-clés :


Billets récents

Billets par tags