A l'affiche

MacBookPro versus Surface PRO

En octobre 2014, pour la première fois de ma vie, j'achetais un ordinateur Apple. J'ai choisi un MacBook Pro Retina 8Go. Et tout récemment on m'a donné l'opportunité de m'équiper d'une tablette Surface Pro 3, de Microsoft. L'occasion est unique pour moi de pouvoir comparer les deux machines.

C'est ce que je vous propose de faire. J'ai identifié plusieurs thématiques et pour chacune d'entre elles je vais leur donner une note. Qui va gagner !? Suspens....

Les logiciels

Impossible pour moi d'avoir une vue exhaustive du catalogue des logiciels disponibles chez l'un ou l'autre. Ca ne me serait d'ailleurs d'aucune utilité de savoir que l’un propose un catalogue de 5000 logiciels si celui dont j’ai justement besoin n'y figure pas.

Avec le mac j'ai pu installer la suite office grâce à un abonnement Office365. J'ai donc les classiques Word, Excel, powerpoint, ... Mais déception : ce sont les versions 2011 et il y a plusieurs bugs ici et là, qui m'ont passablement énervé. J'ai pu acheter Photoshop élément mais l'affichage sur mon Retina est complément pourri. Un comble. Le store par contre a l’air assez riche avec des logiciels de qualité.

Avec la surface, j'ai retrouvé mes logiciels du monde Windows, c’est vrai que je retrouve mes repères. Et côté office je dispose de la toute dernière version des logiciels et cette version est juste formidable : normalement, ce sont des logiciels Microsoft sur un OS Microsoft, sur une machine Microsoft !! J'ai quelques soucis avec une ou deux applications comme dashlane qui s'affiche en tout petit.

Par contre, si on prend la Surface sous l’angle « tablette » en concurrence d’un Ipad, à première vue, on n’y retrouve pas dans le store la qualité des applications que l’on pourrait trouver sur les tablettes Apple. Il vous suffit de voir l’application Facebook proposée pour vous en convaincre. Dans le « store » de Microsoft, je n’ai pas retrouvé certaines des applications gratuites très connues du monde Windows comme Format Factory (pour passer d’un format de vidéo à un autre), ou Paint.Net (traitement images).

MacBook Pro : 5/10 Surface : 9/10

Tactile, stylet et souris

Pour le MacBook c'est facile à décrire : l'écran n'est pas tactile et il n'y a pas de stylet. J'ai pris la souris Apple qui coûte un bras (80 euros) : elle est précise et agréable mais ça ne vaut pas 80 euros. Le pavé tactile par contre est très bien fait : large, et doux comme de la soie, et très précis. Un rêve.

Côté Surface l'écran tactile fonctionne très bien, avec un Windows 8 dessiné pour ce type d'usage. On se surprend vite à scroller l'écran avec le doigt ou à appuyer sur des boutons en touchant l'écran. Il y a un petit côté « entrée dans le XXIème siècle » dans cette façon d’utiliser son ordinateur.

Le stylet intrigue au début avec sa pile et ses trois boutons. Rapidement on comprend la puissance de l’engin. Mon petit plaisir quand j'ai une idée (et j'en ai souvent - trop!), cliquer sur le bouton principal du stylet, ce qui ouvre instantanément OneNotes : un vrai plaisir.

Côté écran virtuel, la tablette est grande donc l'écran l'est aussi. On a un bon clavier virtuel assez large. Pratique et utilisable. J'ai investi dans une souris Bluetooth Microsoft très chic : la Microsoft Wedge. Elle est très petite : on peut se demander si elle est utilisable. Je confirme : elle l'est ! Le "clic" est également très agréable. Cette souris complète très bien la Surface. Le pavé tactile de la cover (l’e clavier qui se rabat sur l’écran) est très bien fait et précis avec un clic de souris agréable.

MacBook Pro : 3/10 Surface : 9/10

Le clavier

Je suis très sensible au bruit du clavier et à son toucher. Un ordinateur dont le clavier sonne mal ne me donne pas envie de l'utiliser quelle que soit sa puissance. Sans doute une résurgence de mes premières machines au clavier de gomme des années 70 / 80 (voir ma collection : http://www.microstory.net).

Le clavier du MacBook est très agréable au bruit et au toucher. Il est également rétro éclairé. Ca serait presque un sans-faute si Apple n'avait pas ses petites habitudes perso pour le clavier. Par exemple inutile de chercher la touche \ : ne cherchez pas, cette touche n'existe pas. Pour l’avoir, il faut faire une combinaison de touche. Au début on passe beaucoup de temps sur Google pour trouver les combinaisons de touche.

Le clavier de la surface est en option. Vous avez plusieurs couleurs possibles. Le clavier sert de protection à la tablette. Il est mince, très mince. Et pourtant il est très agréable et également rétro éclairé. Il a deux positions : à plat ou un peu incliné. Préférez le plat : en mode incliné le bruit n'est pas top. Allez : ex aequo

MacBook Pro : 9/10 Surface : 9/10

L'utilisation dans le train

J'écris beaucoup dans le train. J'ai trouvé que c'était donc pas une mauvaise idée d'en faire une rubrique. Avec le MacBook, travailler dans le train ne pose pas de souci. Bien posé sur les genoux, aucun problème pour travailler. L’écran est (forcément) solidaire du clavier : pas de risque de le faire tomber.

Pour la Surface, c’est un peu différent… Dans sa configuration « clavier / écran », techniquement, on peut le poser sur ses genoux, mais… ce n’est pas super stable. J’ai moyennement confiance. Du coup, la Surface m’oblige à trouver une place avec une petite table sur laquelle la poser. Mais on peut l’utiliser sans le clavier, en mode « tablette » avec le clavier virtuel qui est de bonne dimension.

Dans ce cadre, le stylet sert de souris pour certaines opérations de précision (sous Powerpoint par exemple). Dans ce mode tablette, il est possible d’avoir plusieurs positions, mais le trépied n’est pas forcément très stable. Plus d’une fois, la Surface s’est écroulée sur mes genoux : je ne l’avais peut être assez déplié.

MacBook Pro : 10/10 Surface : 8 /10

La qualité de l'écran

J’avais choisi le MacBook Pro pour son écran RETINA, qui offre une qualité remarquable. Et je n’ai pas été déçu. Mais l’écran de la Surface n’a vraiment rien à lui envier. Superbe rendu, superbe qualité, un beau piqué, un sans-faute de ce côté. Alors, égalité !

Macbook Pro : 10/10 Surface : 10/10

Silence et rapidité de démarrage & d'arrêt Avant mon MacBook Pro, j’avais un vieux portable Sony VAIO. A la maison, on l’appelait « l’aspirateur ». Dès que j’allumais, il faisait un bruit infernal de soufflante de ventilateur ; je travaillais avec des bouchons dans les oreilles.

L’avantage des deux machines, c’est le silence. Un silence intégral, parfois troublé par un petit bruit de ventilation si vous le posez sur votre lit, et / ou si vous utilisez un logiciel gourmand en puissance. Pour les deux machines, la mise en veille, l’arrêt et le redémarrage sont quasi instantanés. Enfin !! Il aura fallu attendre longtemps pour ça ! Pareil : égalité !

Macbook Pro : 10/10 Surface : 10/10

Le système d'exploitation Passer du monde des PC au monde des Mac n’est pas une mince affaire : il faut réapprendre certains réflexes. Mais une fois que c’est fait, l’OS du Mac est agréable et bien pensé. Je le vois maintenant comme un Windows 7 bien amélioré.

Le Windows 10 de la tablette Surface montre tout son intérêt sous cette utilisation tactile. C'est beaucoup mieux qu'avec Windows 8. Sans aucune hésitation, je préfère aujourd'hui l'OS de Windows version 10 à celui du Mac.

Macbook Pro : 7/10 Surface : 9/10

Antivol Stupeur et damnation, aucune des deux machines n’est prévue contre le vol physique. Sur aucune des deux machines n’existe de point d’attache pour un câble anti vol. Un oubli fatal qui peut être un vrai frein pour le déploiement dans les entreprises. Ca vaudrait un zéro pointé… mais je suis magnanime, je ne le compte pas.

Conclusion... Et vous allez me dire : pourquoi ne pas avoir comparé la tablette SURFACE avec une « vraie tablette », comme l’iPad par exemple. J’ai possède trois : un iPad 1 (pour les enfants), un iPad 2 (qui devient poussif), et un mini iPad (pour mon épouse). C’est peu connu, mais il existe un excellent clavier pour les iPad de marque Logitech, qui transforme vos iPad en mini poste de travail. Microsoft a même adapté sa suite Office pour être utilisable sur ces appareils, et c’est vraiment très bien réussi.

Pour autant, on ne peut pas faire avec l’iPad ce qu’on peut faire avec la SURFACE. L’iPad reste une tablette plus orientée pour les loisirs : je m’en sers pour regarder la télé, Netflix, pour lire les actualités, faire mes mails. Tandis que la Surface (plus encombrante) est une vraie machine pour travailler et produire, avec toute la puissance qu’il faut, et l’inévitable Souris, tout en permettant un usage tablette également : ma fille de 3 ans peut en témoigner, quand elle regarde Choupi dans la voiture.

Rapide calcul des points… La SURFACE remporte le duel avec une moyenne de 9 / 10 contre 7,85 pour mon MacBook. Bravo Microsoft !


Billets récents

Billets par tags